Elephant Haven European Elephant Sanctuary (EHEES)

Justine Frederic
11 mars 2022

Bienvenue dans le tout premier sanctuaire européen pour les éléphants retraités.

Et si l’avenir comprenait de plus en plus de sanctuaires ?

Après avoir côtoyé les animaux sauvages dans les zoos, Sofie Goetghebeur et Tony Verhulst ont décidé de créer le sanctuaire Elephant Haven European Elephant Sanctuary (EHEES) dans le but d’offrir une retraite paisible aux éléphants. Idée innovante en Europe, ils ont voulu apporter ce concept, que l’on retrouve au Brésil, Etats-Unis, en Afrique ou Asie, au plus près de chez nous. 

Le bien-être animal, sujet qui fait débat aujourd’hui, est au cœur des décisions gouvernementales. A tel point que de nombreux pays européens, dont la France, interdisent l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques. Ce havre de paix accueille les vieux éléphants provenant de zoos ou de cirques, incapables de retourner à l’état sauvage.

Un projet de longue haleine

Ce projet n’a pas été des plus faciles à créer. Il a d’abord fallu choisir l’endroit le plus adapté pour monter l’infrastructure et accueillir les éléphants dans les meilleures conditions. Le choix de Sofie et Tony (son compagnon et cofondateur) s’est porté sur le Limousin, une vaste région qui reste verte toute l’année avec de l’eau et du foin à profusion. Ce refuge a pu voir le jour grâce aux nombreux bénévoles et professionnels et au soutien de grandes associations, notamment la Fondation Brigitte Bardot et World Animal Protection. Mais aussi des entreprises et organisations du monde entier.

Une arrivée tant attendue

Il y a quelques mois EHEES accueillait son tout premier pachyderme répondant au nom de Gandhi. Cette femelle de 53 ans arrivait tout droit du zoo de Pont-Scorff pour écouler de beaux jours en Haute-Vienne. Plusieurs mois d’adaptation sont nécessaires à l’éléphant pour s’habituer à son nouvel environnement et ses soigneurs. Depuis son arrivée, toute l’équipe est ravie de voir les progrès de Gandhi. Aujourd’hui elle retrouve petit à petit un comportement naturel et se déplace librement dans son espace de vie. 

En plus de s’occuper de Gandhi, l’équipe met un point d’honneur à respecter la nature en recréant un écosystème sauvage dans lequel se mêlent oiseaux, papillons et autres petits animaux. Pour Sofi et Tony c’est un plaisir de voir les rouges-gorges ou les papillons voler, il s’agit d’une vraie reconnection à la nature. En outre, en laissant les plantes telles quelles, ils participent ainsi à la préservation de cet écosystème. Sans nature, l’Homme court à sa perte. 

Perspective d’avenir

Bien qu’il ne soit pas “encore” ouvert au public, vous avez la possibilité de devenir bénévole afin d’aider à la mise en place de nouvelles structures et aux entretiens quotidiens des lieux. A terme, les propriétaires espèrent créer des programmes pédagogiques et de sensibilisation à destination du grand public afin de faire connaître les pachydermes. La priorité reste l’accueil de nouveaux pensionnaires pour qu’ils puissent se sociabiliser, retrouver leur instinct naturel au sein d’un troupeau et qu’ils puissent tranquillement jouir de leur retraite.

Vous pouvez à tout moment soutenir l’association qui dépend de donations matérielle et financière ou bien parrainer Gandhi et ainsi subvenir aux besoins du sanctuaire et de l’éléphante. Toute l’équipe vous attend les bras ouverts et la trompe en l’air.

Contact

Justine FREDERIC
8 impasse du Serpolet, 
83136 Rocbaron, France

+33 6 37 31 85 54
aniwell.travel@gmail.com

Suivez-moi